mercredi 26 août 2015

Le docu-direct ou direct-docu, des films parrèsiastiques

Cette forme documentaire est le fruit d'une hybridation entre différentes techniques et formes audiovisuelles en réponse aux difficultés actuelle de la production audiovisuelle. Les films sont tournés en une ou deux heures seulement en un même lieux à deux ou trois endroits différents. Le cadre est  simple comme un portrait photographique. La réussite de ce type de documentaire en "one shot" réside dans la confiance et la connaissance qui existe entre le filmé et le filmant. Ces films sont parrèsiastiquesPas ou peu d'images sont tournées pour illustrer la parole du filmé. Ce processus de production est tout à fait adapté à la production de films indépendants pour le net. Elle réduit le temps et les moyens de production au minimum. Il n'est plus nécessaire de perdre son temps à constituer un dossier de production pour rechercher un diffuseur et obtenir une subvention auprès du CNC et des régions. Le documentariste libéré des contraintes structurelles de notre époque peut ainsi jouir pleinement des avancées de la technologie. Miniaturisation des appareils de prise de vues, grandes qualités d'images, système de montage à la portée de tous. Il peut enfin commencer à travailler mais il lui faut maintenant trouver un emploi ou tout autre source de revenus.