Du bleu au-dessus des toits


À bout de souffle et d’espérances, trois hommes se rencontrent une nuit sur les bords du canal du Midi. Superbes chevaliers des temps modernes, ils décident de partir à l’assaut de cet impitoyable monde. Pour atteindre leur quête, le seul moyen encore efficace à leurs yeux, consiste à retourner, contre lui, les règles du jeu que ce monde sécrète : la puissance communicationnelle du buzz. Mais ne devient pas stratège qui veut ! Et les exploits des idéalistes aventuriers n’atteignent pas forcément à tous les coups leur cible. Pourtant, insensiblement, au fond du vase quelque chose bouge… Du bleu au-dessus des toits est un film humoristique résolument optimiste planté dans une trame sociale réaliste. L’absence de vision d’avenir et de projet collectif, l’éducation à la dérive, l’Art réduit au rang de produit de consommation, le racolage grossier des émissions de télévision, l’insignifiance généralisée, le mensonge des discours pour combler le vide vertigineux, et bien d’autres ingrédients caractéristiques d’un système qui ne sait plus justifier son identité autrement que dans le concept de crise, sont rassemblés dans ce film, pour notre plus grand amusement. Mais, à bien y réfléchir, quoi de mieux que la comédie pour esquisser le tableau de la mise en scène quotidienne d’une époque absurde qui tente désespérément d’être prise au sérieux ?